Dismiss Notice
THÔNG BÁO: Phiên bản tháng Giêng 2018 cho Đũa Thần Điện Toán với nhiều thay đổi lớn đã được phát hành. ĐẶC BIỆT: Đũa Thần Điện Toán 64 Gig Duo phiên bản 2018 sẽ tự động cập nhật hóa, không cần phải gửi về Thư Viện Việt Nam Toàn Cầu!

Nhạc Pháp Chọn Lọc 1

Chủ đề trong 'Nhạc Pháp' do Lee Ann khởi đầu 13 tháng Sáu 2009.

  1. linhan

    linhan Bảo Quốc Công Thần Đệ Ngũ Đẳng

  2. Lee Ann

    Lee Ann Bảo Quốc Công Thần Đệ Tứ Đẳng

  3. Lee Ann

    Lee Ann Bảo Quốc Công Thần Đệ Tứ Đẳng

  4. Lee Ann

    Lee Ann Bảo Quốc Công Thần Đệ Tứ Đẳng

  5. Lee Ann

    Lee Ann Bảo Quốc Công Thần Đệ Tứ Đẳng

  6. Lee Ann

    Lee Ann Bảo Quốc Công Thần Đệ Tứ Đẳng

    Điều chỉnh lại bài đăng lúc: 8 tháng Tám 2018
  7. Lee Ann

    Lee Ann Bảo Quốc Công Thần Đệ Tứ Đẳng

  8. Lee Ann

    Lee Ann Bảo Quốc Công Thần Đệ Tứ Đẳng

  9. Lee Ann

    Lee Ann Bảo Quốc Công Thần Đệ Tứ Đẳng

    Lettre Du Front
    Trình bày: Kenza Farah & Sefyu


    [​IMG]

    SEFYU :
    Lettre du front, ici les combats font rage, déjà plus d’une année
    passée loin de toi, Je ne compte plus le nombre de fois, ou j’ai relu tes
    lettres pour y trouver ton soutien, c’est dans ton sourire que je puise
    la force de me battre, jamais un hiver ne m’a paru aussi froid, un jour
    je reviendrais, inch’allah.

    KENZA :
    J’ai lu ta lettre, et des larmes coulent de mes yeux, des perles salées
    roulent sur me joues, le papier ce froisse sous mes doigt, déjà plus
    d’un an loin de toi, à chacune des lettres du front, je tremble j’ai
    peur j’ai froid, je te vois fière en uniforme, sur le quai de la gare paré
    a partir, tu m’a promis de revenir, j’ai promis de te soutenir, tu
    puise la force de te battre dans mes yeux et mon sourire.

    SEFYU :
    Oh, avant l’armée j’était tarmi dans l’quartier j’ai formé l’équipe la
    plus cramé, les keuf étaient alarmé, zarma on a carné les mecs les plus
    shtarbé, c’rap j’n’ai pas peur de t’fumé pour m’affirmer, ensuite trois
    ans ferme la prison m’a enfermée, j’ai vue ce qui m’aimaient mieux qu’a
    travers d’une paire de quartier, des pleurs je vais t’épargner en
    m’engageant au front j’voulais tourné la page avant qu’on m’retrouve
    contourné, du Rwanda au proche orient j’me suis inspiré l’état four m’a bien
    changer des courses a carrefour, j’écris sur le carnet le déroulement
    de chaque jour, pour que tu puisse comprendre ce que j’ressent durant
    mes journées, t’inquiète la salope j’ai pas détourné, tu m’connais, je
    suis borné l’auteur de la morbillard enfermé, y a une an qu’j’suis partit
    pff le temps il passe chanmé, j’écris cette lettre entre l’assaut d’un
    cocktail Molotov…

    KENZA :
    Tu m’a décris t’a vie la bas au fond des tranchées, tu parle d’une
    odeur qui flotte celle de la mort, et tu t ‘étais fais des amis, ils ont
    disparues aujourd’hui, tu évite de m’en parler, tu ne veut pas que je me
    fasse du soucis, du rêve la nuit de mon visage d’autre paysages, dans
    ton cœur tout est détruit reste mon image, nous somme en plein mois de
    décembre un second hiver loin de toi, la neige a la couleur du sang mes
    mains sont brulées par le froid.

    SEFYU :
    Oh, j’t’écris c’t’énième lettres pour qu’tu comprenne que c’est la
    dernière, car derrière moi, les tirs fusent les r’poussent en arrière, la
    guerre n’a pas de barrière, je l’ai appris hier, quand une balle s’est
    logée dans mes artères, j’suis par terre, j’vais partir, j’t’embrasse
    toi, embrasse mes supporters morts, avec la manière et le cœur d’un
    bulldozer, j’ai compris qu’au casting de la mort y’a pas que la misère, qui
    postule j’emmène ton visage a titre posthume.

    KENZA :
    Loin des tes yeux les miens ne voient plus rien, mon cœur ne bat plus
    sans le rythme du tien, reviens moi, je t’en pris les souvenirs
    m’assaillent, pourquoi donner ta vie sur un champ de bataille ?
    Loin des tes yeux les miens ne voient plus rien, mon cœur ne bat plus
    sans le rythme du tien, reviens moi je t’en pris les souvenirs
    m’assaillent, tu as donné ta vie sur un champ de bataille..

    SEFYU :
    Un jour, je reviendrais, Inch’allah..
     
    Điều chỉnh lại bài đăng lúc: 8 tháng Tám 2018
  10. Lee Ann

    Lee Ann Bảo Quốc Công Thần Đệ Tứ Đẳng

  11. Lee Ann

    Lee Ann Bảo Quốc Công Thần Đệ Tứ Đẳng

    Điều chỉnh lại bài đăng lúc: 8 tháng Tám 2018
  12. Lee Ann

    Lee Ann Bảo Quốc Công Thần Đệ Tứ Đẳng

  13. Lee Ann

    Lee Ann Bảo Quốc Công Thần Đệ Tứ Đẳng

  14. Lee Ann

    Lee Ann Bảo Quốc Công Thần Đệ Tứ Đẳng

  15. Lee Ann

    Lee Ann Bảo Quốc Công Thần Đệ Tứ Đẳng

  16. Lee Ann

    Lee Ann Bảo Quốc Công Thần Đệ Tứ Đẳng

  17. Lee Ann

    Lee Ann Bảo Quốc Công Thần Đệ Tứ Đẳng

    Mon Pays

    [​IMG]

    Trình bày: Faudel

    Je n'connais pas ce soleil
    Qui brule les dunes sans fin
    Je n'connais pas d'autre terre
    Quelle celle qui m'a tendu la main
    Et si un jour, je pars d'ici
    Que je traverse le désert
    Pour aller voir d'où vient ma vie
    Dans quelles rues jouait mon père
    Moi qui suis né près de Paris
    Sous tout ce vent, toute cette pluie
    Je n'oublierai jamais mon pays

    Et si demain, comme aujourd'hui
    Je dois faire le tour de la terre
    Pour chanter au monde mes envies
    Voyager des années entières
    Moi qui suis né tout près d'ici
    Meme si je quitte mes amis
    Je n'oublierai jamais mon pays

    Trop de souvenirs gravés
    De cours d'écoles et d'étés
    Trop d'amour pour oublier
    Que c'est ici que je suis né
    Trop de temps abandonné
    Sur les bancs de ma cité
    Trop d'amis pour oublier
    Que c'est ici que je suis né

    Je n'connais pas ce parfum
    De menthe et de sable brulant
    Mais seul'ment les embruns
    Sous les rouleaux de l'océan
    Et toi qui me trouves un peu mat
    Pour ces rues bordées de prairies
    Un peu trop blanc, couleur d'Euphrate
    Pour ces poèmes que j'ai appris
    Tu es bien le seul que j'oublie
    Telle l'étoile, fidèle à la nuit
    Je n'oublierai jamais mon pays

    Trop de souvenirs gravés
    De cours d'écoles et d'étés
    Trop d'amour pour oublier
    Que c'est ici que je suis né
    Trop de temps abandonné
    Sur les bancs de ma cité
    Trop d'amis pour oublier
    Que c'est ici que je suis né

    Et comme toi j'attends la pluie
    Pour lui dire toutes mes peines
    Tout comme toi, je lui souris
    Quand elle tombe sur la plaine

    Trop de souvenirs gravés
    De cours d'écoles et d'étés
    Trop d'amour pour oublier
    Que c'est ici que je suis né
    Trop de temps abandonné
    Sur les bancs de ma cité
    Trop d'amis pour oublier
    Que c'est ici que je suis né
     
    Điều chỉnh lại bài đăng lúc: 8 tháng Tám 2018
  18. Lee Ann

    Lee Ann Bảo Quốc Công Thần Đệ Tứ Đẳng

  19. Lee Ann

    Lee Ann Bảo Quốc Công Thần Đệ Tứ Đẳng

  20. Lee Ann

    Lee Ann Bảo Quốc Công Thần Đệ Tứ Đẳng

Chia sẻ, giới thiệu đến bè bạn